• 1
  • 2
  • 3
  • 4
 

La loi du 2 janvier 2002 instaure l’obligation pour les Établissements Sociaux et Médicosociaux (ESMS) de procéder :

 

  • Tous les 5 ans, à une évaluation interne de leur activité,
  • Tous les 7 ans, à une évaluation externe par un organisme dûment habilité par l’Agence Nationale de l’Evaluation et de la qualité des services (ANESM).


Ce dispositif vise à installer au cœur des préoccupations journalières, des pratiques et de l’organisation, et ce, dans tous les organismes sociaux et médicosociaux, l’amélioration continue de la qualité de la prestation. Elle porte notamment sur le respect des droits des usagers, la prévention de la maltraitance et la mise en œuvre d’une culture de la bientraitance. Cette dernière prend corps dans une prestation personnalisée où la prise en compte des besoins et les attentes de l’usager et de son entourage font d’eux de véritables coacteurs de leur prise en charge.


Ce processus d’évaluation interne/externe est, de fait, une approche systémique de l’accompagnement des personnes en difficulté, visant à les revaloriser et les placer au cœur des actions les concernant. En effet, l’appréhension de la globalité d’une situation impliquant tous les acteurs, instaure un processus d’autorégulation permanent couplé à une régulation externe. Dans le même mouvement, elle (re)place également les établissements dans la posture de prestataires de services.


La révolution paradigmatique impulsée ainsi place les professionnels et les dirigeants de telles structures devant un dilemme :

Faut-il considérer ces exigences nouvelles comme des contraintes en temps, en budget et en tracasseries administratives, vides de sens ou au contraire peut-on y voir une formidable opportunité de s’interroger sur des pratiques peut-être obsolètes, des procédures peu formalisées, des organisations restant à évaluer ?


Se positionnant clairement du côté de la seconde alternative, Elantiel, cabinet habilité par l’ANESM, se propose d’accompagner les institutions dans leur évaluation interne ou externe, dans une logique d’aide au changement et avec une perspective gagnant / gagnant.


Les conditions minimales de ce pari sont une évaluation :

  • Se référant à la compréhension de l’existant
  • Basée sur la recherche de consensus et l’accompagnement des évolutions
  • Participative, entraînant l’ensemble des professionnels, des usagers et des familles dans un  mouvement de transformation contrôlée

Concrètement,  Elantiel propose aux ESMS les services suivants (programme ou rencontre sur demande) :

  • Réalisation de l'évaluation externe,
  • Accompagnement de l'évaluation interne et préparation de de l'évaluation externe,
  • Formation à une méthodologie de Projet Personnalisé stratégique et systémique permettant de :

- Prendre en compte les besoins et les attentes des usagers et de leurs familles,
- Fédérer l'ensemble des intervenants et tous les membres d'une équipe pluridisciplinaire respectant la place et le point de vue de chacun,
- Produire du changement avec et pour l'usager ?

  • Travail avec les familles et travail partenarial selon une méthodologie systémique.